2.2.2 Mode numérique : Métadonnées

 

Les métadonnées [1] sont des informations relatives au fichier numérique, certaines imbriquées dans le fichier lui-même; elles n’interviennent pas sur sa lecture. Les métadonnées peuvent contenir des renseignements sur la date de création, le créateur, la taille, l’historique du fichier ou toute autre information utile. Même si un logiciel peut lire correctement un fichier numérique, il est possible qu’il ne puisse pas lire ses métadonnées. Le risque de perdre les métadonnées lors d’une migration d’un format à un autre est bien présent. Puisque les métadonnées ne sont pas nécessaires à la bonne lecture d’un fichier, elles peuvent facilement être ignorées lors d’un transfert (migration), le logiciel se concentrant sur la partie utile du fichier numérique.

 

Il est important de préserver les métadonnées puisqu’elles servent de marqueur au fichier et permettent sa rétractibilité et son interopérabilité. Les métadonnées fournissent un éventail de renseignements concernant l’historique du fichier et de ses altérations. Dans certains cas, elles permettent à plusieurs fichiers individuels de devenir un seul objet numérique cohérent et fonctionnel. Elles précisent les spécifications techniques qui sont nécessaires à la bonne lecture du fichier. Les métadonnées permettent la gestion des droits d’un fichier, de permission et de restriction de lecture et d’écriture du contenu. C’est grâce à elles s’il est possible d’identifier le contenu de certains fichiers multimédias encapsulés. Les métadonnées améliorent considérablement l’efficacité de la recherche d’informations.

 

Il faut prendre conscience que les métadonnées sont largement utilisées dans les systèmes informatiques et qu’elles sont de plus en plus souvent imbriquéeses au fichier qu’elles décrivent. Elles sont très utiles au catalogage. Il est facile de les détruire lors d’une migration ou même lors d’une simple sauvegarde. Lors d’une intervention de préservation, il est recommandé de repérer et d’identifier les métadonnées et d’en faire un fichier texte. Ce nouveau fichier peut être conservé au même endroit que le fichier d’origine et constitue une sauvegarde qui assure la pérennité des métadonnées.

 

 


[1] Pour une introduction aux métadonnées de préservation, voir:

http://www.nla.gov.au/padi/topics/32.html

http://www.leeds.ac.uk/cedars/guideto/metadata/

http://www.getty.edu/research/conducting_research/standards/intrometadata/